Une histoire de passion et d’excellence !

Qu’ont en commun le complexe Royal Laurentien et La Presse Touristique, deux entreprises à première vue complètement différente ? Plusieurs choses en fait, notamment leur date d’anniversaire ainsi que leur histoire respective animée par la passion et l’excellence.

Dans ce reportage, on va se concentrer sur le complexe récréotouristique de Saint-Faustin-Lac-Carré qui, tout comme votre journal saisonnier, fête ses 30 ans en 2019. Oui oui, déjà trois décennies pour cette entreprise familiale qui est devenue, au fil des années, beaucoup plus qu’un terrain de golf.

Le Royal Laurentien, c’est le projet d’une vie d’un homme d’affaires passionné de golf, Gabriel Ménard, et de son épouse Jocelyne qui ont fièrement été rejoints par leurs filles Isabel et Julie ainsi que leur fils Charles.

Travail acharné

Gabriel Ménard, Gaby pour les intimes, a toujours adoré le golf. Lui-même un excellent joueur (son handicap fut jadis de 0), il rêvait de construire son propre parcours et de partager sa vision avec le public d’ici et d’ailleurs.

Curieux et entêté, il a imaginé son terrain (le dessinant à de multiples reprises dans sa tête) en scrutant les plus beaux parcours d’Amérique du Nord avant de se lancer dans cette aventure incroyable au milieu des années 80.

Gaby a acheté une grande terre située près de la route 117 et l’a lui-même aménagée assis sur son bouteur, épaulé par sa famille et des travailleurs acharnés. « Les années de construction furent parsemées d’embûches et de surprises mais on est parvenu à notre but même si ce ne fut pas toujours évident. La voie facile aurait été d’abandonner mais je ne suis pas un lâcheur et ce trait de caractère m’a bien servi », raconte le passionné de 75 ans qui a encore du feu dans les yeux.

Le dur labeur de quelques années intenses s’est transformé en l’un des parcours de golf les plus majestueux de la province dès son ouverture en 1989. En plus d’être visuellement sublime, le Royal Laurentien se démarque par ses cinq tertres de départ et son adaptation pour tous les calibres de golfeurs et golfeuses. « Il y a 30 ans, les terrains n’étaient pas propices pour les débutants et surtout pour les femmes. Je voulais absolument leur offrir une occasion d’apprivoiser et d’apprécier le golf », explique Monsieur Ménard.

Mission accomplie car le parcours est rapidement devenu une référence et s’est taillé une place parmi le palmarès québécois et canadien. « Notre souci du détail a toujours fait notre force et c’est encore le cas aujourd’hui », ajoute le dynamique fondateur.

Plus qu’un terrain de golf

Trente ans plus tard, le Royal Laurentien est devenu un complexe quatre saisons d’une grande notoriété. « Notre ADN reste le golf mais on l’a admirablement bien entouré avec une kyrielle d’autres activités et services, notamment l’hébergement et les forfaits dans nos chalets et maisons, les mariages et réceptions 12 mois par année et la motoneige en hiver », mentionne la directrice générale Isabel Ménard.

Plusieurs dizaines de personnes gagnent leur vie en travaillant pour la famille Ménard et leur entreprise génère des retombées économiques majeures pour la municipalité et la région des Laurentides.

Et ce n’est pas près de finir car les Ménard sont encore motivés et enthousiastes même après 30 ans. « Notre histoire a été marquée par notre volonté constante de se dépasser et d’améliorer notre terrain de golf et nos services. On va assurément poursuivre dans cette veine », termine Isabel Ménard avec le sourire.

Par Éric Busque