Les Hautes-Laurentides retrouvent en leur partie nord pas moins de six ZECS sur les 63 établies aux quatre coins du Québec, soit ces zones d’exploitation contrôlée qui se transforment en véritable terrain de jeu pour les amateurs de plein air. Les organisations sans but lucratif chargées d’administrer ces territoires publics, assurent une saine gestion de la faune sur près de 48 000 km² à la grandeur du Québec. D’ailleurs, la fédération provinciale du réseau, ZECS Québec, célèbre cette année ses 40 ans.

Les ZECS, des territoires à découvrir

Gagnant à être découverts, les territoires des ZECS offrent une riche expérience de nature brute, dans la simplicité et dans un souci de protection d’un bien collectif. Chez nous, les ZECS Lesueur, Maison-de-Pierre, Mazana, Mitchinamecus, Normandie et Petawaga offrent à leurs adeptes plus de 1 000 lacs et rivières dans lesquels baignent de nombreuses espèces de poisson, tels l’omble de fontaine et le doré jaune.

En effet, les ZECS se transforment en nirvana pour pratiquer la pêche dans son état le plus pur. Le chasseur y trouvera aussi son compte, en plein cœur de ces zones sauvages foisonnantes d’orignaux, d’ours noirs, de gélinottes et de lièvres. Un séjour en ces lieux aux paysages époustouflants sera également la chance d’un réel retour aux sources en s’adonnant au canot-camping, au camping sauvage ou à bord d’une roulotte, ou encore en empruntant l’une des installations d’hébergement rustique propres à chaque secteur. Saviez-vous que les ZECS des Hautes-Laurentides regroupent à elles seules plus du tiers des sites de camping de l’ensemble du réseau ?

Une tranquillité assurée

Au centre de cette tranquillité ahurissante, l’occasion sera rêvée de faire le plein d’air pur, de sillonner les sentiers forestiers à pied ou en quad, ou de se tremper les orteils dans l’un des majestueux plans d’eau aux plages paradisiaques qui n’ont rien à envier à celles du sud. Et quels lieux parfaits pour s’adonner à l’observation faunique ou à la cueillette de petits fruits!

Pour profiter de ces aires sauvages, il ne suffit bien souvent que de s’enregistrer au poste d’accueil et de débourser les droits exigibles; parmi les plus abordables dans le domaine. Puisque chaque ZEC comporte des pratiques différentes, les utilisateurs sont invités à contacter celles-ci afin de bien planifier leur sortie. On peut d’ailleurs connaître sa position en temps réel sur le territoire d’une ZEC via les services de cartographie offerts.

Ces contrées bordées de panoramas exceptionnels sauront charmer quelconque aventurier en quête d’immensité. On peut visiter le zecshautes-laurentides.com pour recueillir toutes les informations souhaitées. Pour plus d’information : www.tourismehautes-laurentides.com ou 1-888-560-9988.

Par Sonia Lortie