Catherine Simard nous accueille tout sourire au cœur de son projet en nature « Les Conifères », qu’elle bichonne depuis septembre dernier. Elle a donné à cette maison d’époque érigée en 1839 un charme zen et au goût du jour qui offre assurément une nouvelle bonne raison d’explorer Saint-Adolphe-d’Howard!

« Je vous ai réservé La grande double, lance-t-elle en nous faisant visiter ce lieu hybride qu’elle porte à bout de bras (gîte, café, jardin et événements). Demain matin, vous pourrez profiter du lever de soleil sur le lac Saint-Joseph. D’ici là, faites comme chez vous, je serai de retour à 8 h demain matin pour vous servir café et mignardises. »

Tour guidé

Les trois chambres du 2e étage étaient, à l’époque du Spa d’Howard, des salles de massage. Le blanc immaculé des murs et la déco minimaliste leurs vont à ravir. Entre les grandes fenêtres et le lit, l’endroit est tout indiqué pour dérouler un des tapis de yoga fournis et faire quelques postures avec la belle chaleur de Galarneau.

Dès 17 h, l’espace du café et sa petite cuisinette sont disponibles pour les chambreurs. L’ambiance est feutrée et hors du temps. On profite donc du feu de foyer, de notre « playlist Coffee shop radio », on feuillette quelques magazines et livres à disposition pour finalement disputer une partie de Cribble en sirotant notre pinot noir.

Nous sommes les seuls clients en ce jeudi, mais on peut facilement imaginer que cet endroit en est un de belles rencontres lors des week-end plus occupés et assurément le pied à terre idéal pour un séjour d’activités en plein air dans la région. L’hiver, on peut opter pour la glisse au Mont Avalanche, le « fatbike », la raquette ou le ski de fond avec le club de plein air, et l’été pour la randonnée, la baignade, le kayak ou le SUP sur le lac Saint-Joseph!

Un projet plus grand nature

Catherine travaille sur plusieurs développements de front pour cet été : buvette et espace événementiel dans la grange rénovée (anciennement le sauna vapeur qui dégage encore une agréable odeur d’eucalyptus) et d’autres chambres à l’étage. L’aménagement d’une chambre familiale et d’une suite pour amoureux avec vue sur la rivière est également bien avancé dans l’ancien sauna sec.

Un immense jacuzzi extérieur chauffé attend aussi les invités derrière le gîte et un jardin potager en permaculture est dans la mire pour la saison estivale.

« Mon rêve c’est de voir vivre l’endroit et d’être témoin des rencontres. Je souhaite que les gens se l’approprient », confie ce petit brin de femme à l’énergie contagieuse, également relationniste à ses heures.

Déjà plusieurs réservations pour des mariages, réunions corporatives et privées sont au calendrier et les événements grand public se multiplient : soirées thématiques, 5 à 7 découverte de vin d’importation privée et de bières locales avec accords mets, etc.

Ouvert du jeudi au dimanche de 8 h à 16 h, le café Les Conifères accueille les chambreurs et la communauté locale pour déguster sur place ou pour emporter: café italien, chocolat chaud, thé, tisane et mignardises signées Ana-belle Lalonde-Liboiron, pâtissière de la région.

Pour plus d’informations : lesconiferes.ca

Par Sandra Mathieu