Vous connaissez peut-être Pascale Lévesque pour son livre La route du fromage en grains publié en mars 2021. Celle qui se décrit comme une amateure de fromage enthousiaste et curieuse a accepté de nous dévoiler quelques coups de cœur sur notre territoire : des incontournables pour les amateurs de fromage sous toutes ses formes.

Fromagerie Le P’tit Train du Nord, Mont-Laurier, Laurentides

Depuis plus de 20 ans, la fromagerie Le P’tit Train du Nord charme les papilles gourmandes des fins connaisseurs tout autant que des amateurs de différents types de fromages. Faits à base de lait de vache d’un élevage des Hautes-Laurentides, tous les fromages sont fabriqués à la main avec savoir-faire. Les techniques de salage, de moulage, d’affinage et de lavage rehaussent la qualité des fromages et chacune des étapes menant à la réalisation des produits est menée avec soin. Tous les fromages sont faits de lait provenant d’une ferme laitière sans OGM, sans pesticides et sans herbicides. Le lait de brebis qui compose certains des fromages provient d’un élevage de brebis de race East Friesian, établi en Outaouais.

www.fromagerieptittraindunord.com/

Fromagerie Montebello (Photo : Pascale Lévesque)

Fromagerie Montebello, Outaouais

Alain Boyer a fabriqué du fromage pendant plusieurs années à la Fromagerie de Plaisance, pour ensuite emprunter un autre parcours… sans toutefois faire son deuil du métier. En 2011, les étoiles se sont réalignées. La Fromagerie Montebello est née au cœur de la Petite-Nation, au grand plaisir des amateurs de fromages fins qui ont d’abord adopté le Tête à Papineau avec enthousiasme! La production artisanale et la mise en marché de produits fromagers étaient lancées. Bonne nouvelle : en 2022, la fromagerie (avec sa boutique, son comptoir de vente et sa salle de production) déménagera dans le bâtiment du casse-croûte La Belle Bédaine et offrira un lieu de restauration en plus d’agrandir sa salle de production.

fromagerie-montebello.ca/

La trappe à fromage

La Trappe, Gatineau, Outaouais

Fromages frais du jour, épicerie fine, boulangerie, service traiteur… la Trappe à fromage c’est tout ça et bien plus! En moyenne, 1750 kilos de fromage par jour sont fabriqués dans l’usine et distribués la journée même dans six boutiques. La gamme de fromages comprend : cheddar vieilli, Brick, Monterey Jack, Farmer avec saveurs, Colby et raclette. Fabriquée sur place par les fromagers, la sélection de fromages couvre un éventail de saveurs et de couleurs.

trappeafromage.com/

Fromagerie Roy

Fromagerie Roy, Rawdon, Laurentides

La Fromagerie Roy est une entreprise familiale qui cumule son expérience depuis le début des années 2000, quand elle offrait une variété de fromages dans divers supermarchés et dépanneurs, ainsi qu’une gamme de fromages spécialisés pour la restauration sous la marque « Roy ». Après quoi, les quatre promoteurs, Bruno Roy, Sophie Roy, René Roy et Diane Boivin, ont décidé de donner un essor à l’entreprise en démarrant leur propre production de fromage. C’est donc dans un souci constant de fraîcheur et d’optimisation des délais de livraison que les propriétaires se sont lancés dans cette grande aventure qu’est la Fromagerie Roy. Depuis juin 2016, ils livrent leurs fromages et ce, 7 jours sur 7! La boutique regorge de découvertes culinaires. Que ce soient les fromages lanaudois, les produits du terroir ou les bières de microbrasseries québécoises vous saurez surprendre vos convives lors de vos soupers!

www.fromagerieroy.com/

Ferme Vallée Verte, Saint-Jean-de-Matha, Lanaudière

Avec leur agriculture durable sans OGM, leur lait naturel (sans antibiotiques, sans hormones ni pesticides), David et Samuel sont fiers de leurs fromages, yogourts et laits qui se démarquent de par leur lait pasteurisé à basse température non homogénéisé (avec crème sur le dessus) et leurs ingrédients de grande qualité. Les produits laitiers de Ferme Vallée Verte sont sans colorant, sans agent de conservation, ni arôme artificiel.

www.fermevalleeverte.com/

Un skouic à la fois!

Du fromage en grains, Pascale Lévesque en a mangé, et pas rien qu’un peu pour publier La route du fromage en grains! Pour réaliser cet unique road trip consacré au fromage en crottes, elle a rencontré des producteurs des quatre coins du Québec. Coaticook, Saint-Gédéon, Saint-Guillaume, Trois-Pistoles, Baie-Saint-Paul, Saint-Vallier, Saint-Joseph-de-Beauce, Landrienne, Saint-Jean-de-Matha, Bedford, Odanak, Sainte-Élizabeth-de-Warwick, Saint-Albert… la journaliste s’est arrêtée dans plus de 50 villes en quête de l’histoire qui se cache derrière chaque fromager. Résultat: des informations inusitées et des faits surprenants sur l’industrie laitière, le fromage en grains et sa fabrication, quelques recettes et même des portraits de vaches, mais surtout de chaleureuses rencontres avec des artisans passionnés qui nourrissent le Québec, un skouic à la fois!

Photo : Pascale Lévesque

Entrevue avec Pascale Lévesque

Comment a germé l’idée d’écrire un livre sur le fromage en grains?

J’ai toujours aimé le fromage et je suis une grande consommatrice de fromage en grains sur la route. J’avais commencé un blogue sur le sujet au fil de mes rencontres et j’ai découvert que ce n’était que la pointe de l’iceberg. C’est deux étés plus tard que j’ai décidé d’y consacrer mon premier livre. Je suis d’un naturel curieux et comme je ne suis pas née sur une ferme, j’avais tout à apprendre sur cette industrie et sur toutes les étapes et techniques menant au fromage. Je trouve cet univers fascinant!
Qu’est-ce qui t’a particulièrement marqué de tes rencontres avec les fromagers?

Plusieurs ont le souci de faire le pont avec le passé et ils nous font revisiter l’histoire, on apprend beaucoup sur une région lors de la visite d’une fromagerie, autant sur ses fondateurs que sur le patrimoine agricole d’un territoire. C’est le cas par exemple de la Fromagerie Montebello. En effet, les noms de leurs fromages artisanaux, Tête à Papineau, Rébellion 1837, Manchebello et Adoray, saluent la richesse de l’histoire la municipalité.

Les fromagers développent le terroir grâce à d’étroites collaborations avec les fermiers, les restaurants, les autres producteurs et les transformateurs, on voit une belle entraide et une solidarité. Qu’ils soient des producteurs laitiers de génération en génération ou de petites entreprises artisanales, ils ont tous en commun la passion et la volonté d’offrir des produits frais et de qualité.

Les fromageries sont des entreprises importantes dans leur région respective. Ils sont souvent les commanditaires des équipes de sport par exemple.
Que dirais-tu aux lecteurs pour les encourager à découvrir les fromages du Québec?

La rencontre avec un fromager permet de créer de nouveaux souvenirs liés à la dégustation de fromage. On dirait que sur place c’est toujours meilleur parce qu’on connecte avec les gens, on vit une expérience! Suivre les panneaux bleus sur la route, c’est une réelle petite évasion qui permet de découvrir également d’autres producteurs et artisans dans le détour! Avec leurs comptoirs et leurs boutiques, ils deviennent une vitrine pour les produits régionaux, ils permettent de faire rayonner le terroir local.