La magie fait bel et bien son œuvre à Mirabel. Vous la trouverez à la « Féérie de Noël de la Route des Gerbes d’Angelica », une véritable scène pittoresque toute en lumières et en couleurs, en plein cœur d’un site enchanteur. Une expérience en nature, magnifiée par 250 000 lumières; c’est avec de l’enchantement plein le cœur que vous vivrez cette ballade féérique.

Cœur d’enfant

Dès votre entrée dans ce haut lieu de l’imaginaire, vous retrouverez votre cœur d’enfant. Le village vous appelle; la féérie s’installe. Devant tant de scintillements et de couleurs gaies, vous plongerez dans l’aventure et vous vous laisserez volontiers raconter une belle histoire.

Nul doute, les jeunes (et moins jeunes) sont transportés par toute cette splendeur; les sons d’admiration fusent à chaque scène. Père et mère Noël, La Reine des Glaces, Luciö, Sylvestre, personnages de contes fabuleux et nombre de lutins et lutines participent à créer vos souvenirs. Et même quand on est « trop grand » pour croire au père Noël, le village à lui seul démontre qu’après tout, la magie de Noël continue d’opérer dans nos cœurs de grands enfants.

Ce qu’ils en disent…

Qu’est-ce qui retient l’attention des enfants ? Les lumières, certes, et bien plus ! J’ai voulu savoir ce qu’ils en pensent.

Joakim, 3 ans et demi, venait de rencontrer le père Noël et lui faire sa grande demande : « une poupée qui marche, qu’on peut habiller et maquiller ». Penses-tu qu’il va exaucer ton vœu? « Oui! », sans hésitation. Et ce qu’elle a le plus aimé jusqu’à maintenant ? « Les lumières. » Voilà.

Pour Alexis, 4 ans, c’est la Reine des Glaces qui l’a impressionné. « Elle a mis de la magie dans mes mains », raconte-t-il. Alexis a ainsi pu faire un vœu. Chut ! On le garde dans notre cœur. « Elle avait un chat; il va toujours sur elle. » Ce chat, c’est Caramel, roux et bien portant. Il participe à la vie du village.

Quant à Nathan, 6 ans, qui n’en était pas à sa première visite, mais tout aussi enthousiaste : « J’ai beaucoup aimé voir le père Noël et j’ai adoré la marionnette qu’il m’a donnée. Les lumières partout, c’est très beau. J’ai beaucoup aimé voir les pingouins qui glissent ». Je seconde, c’est une très belle scène à découvrir.

Et les ados? « C’était cool ! », répondent deux jeunes adolescents, questionnés à la sortie du Royaume du père Noël. Qu’ont-ils préféré? « Les lumières. Ça scintille partout! J’ai trouvé que les décors pour le nouveau conte étaient super beaux. Mais ce que j’ai aimé le plus, c’est vraiment la fabrique de cadeaux. Et dans la boutique, il y avait plein de bonnes choses! », explique Jérémi, 10 ans. Pour Lucas, 11 ans : « J’ai beaucoup aimé la bataille de fausses boules de neige dans le château fort. Aussi, le passage qui se rendait à des maisons de couleurs. Et la fabrique de cadeaux. »

Et moi, grande enfant que je suis ? J’ai apprécié chaque univers. Je me suis retrouvée dans le moment présent, à profiter; c’était magique. Et je me suis gâtée; je suis repartie avec le livre de Luciö, Sylvestre : le Village Pindebois, un conte écrit et édité par Route des Gerbes d’Angelica.

Le saviez-vous ?

Par une belle nuit de Noël, en pleine distribution des cadeaux, le village aurait reçu une quantité de poudre magique, directement du ciel, grâce à la maladresse d’un lutin bien spécial. Comment est-ce possible? Vous le saurez dans le conte de Luciö. Si vous en avez la chance, procurez-vous le livre avant même de visiter ce magnifique coin de féérie (1 $ par livre est remis à des banques alimentaires de la région). En plus de partager la magie de Luciö, vous verrez le village d’un tout nouvel œil.

Route des Gerbes d’Angelica (Mirabel), Féérie de Noël, jusqu’au 30 décembre.
Pour acheter le conte : sur place à la Boutique Bistro Les Trouvailles d’Angelica, ou en ligne

Par Marie-Claude Marcotte