Vous avez l’appel des hauteurs, mais manquez un peu de courage pour vous mettre à l’escalade ? La via ferrata, un croisement entre la randonnée pédestre et l’escalade, vous ravira à coup sûr. À vos mousquetons !

Via ferrata : une voie d’escalade sécurisée

Le nom de cette activité de plein air relativement récente dans la province provient de l’italien. En effet, l’armée italienne aurait aménagé certaines voies en montagne pour faciliter le passage des troupes en région alpine. Le principe s’est ensuite répandu sous forme de loisir en Europe, puis est arrivé chez nous il y a peu de temps. On l’appelle aussi parfois « parcours ferré » ou « voie d’escalade sécurisée ».

2 stations de via ferrata dans les Laurentides

Le Québec compte actuellement 12 stations de via ferrata, dont 2 sont situées dans les Laurentides, respectivement à Sainte-Agathe-des-Monts et au Parc national du Mont-Tremblant. Ces sentiers rocheux aménagés en toute sécurité accueillent des groupes de 8 à 15 personnes accompagnés d’un guide. L’expérience commence par une initiation à l’utilisation du matériel de sécurité, puis le groupe marche jusqu’au point de départ du sentier aménagé à flanc de montagne. Les randonneurs s’engagent ensuite dans la via ferrata en s’accrochant aux parois à l’aide de mousquetons et en suivant la « ligne de vie », un câble horizontal fixé au roc qui longe le parcours. Des poutres, des passerelles et des échelles ponctuent le circuit pour franchir les précipices et autres obstacles de la montagne.

Des points de vue splendides

Les points de vue en hauteur se succèdent et permettent de contempler les Laurentides dans toute leur splendeur. Au Parc National du Mont-Tremblant, le parcours surplombe les méandres de la rivière du Diable, dont les torrents grondent en contrebas. Par ailleurs, il est possible de faire la randonnée en soirée pour admirer le coucher de soleil au sommet des montagnes.

Une des beautés de la via ferrata est qu’il n’est pas nécessaire d’être dans une forme physique exemplaire pour s’y adonner. Une bonne paire d’espadrilles, des vêtements de sport et des gants protecteurs (comme ceux utilisés pour le vélo) suffisent, car le reste de l’équipement est fourni. Les parcours vont de débutant à avancé, et la plupart acceptent les enfants à partir de 10, 12 ou 14 ans, selon l’endroit et le trajet. De quoi nourrir les ados de sensations fortes !

Si la via ferrata vous intéresse, un conseil : pensez à réserver plusieurs jours, voire plusieurs semaines d’avance. Les départs s’effectuent à des heures précises et les plages horaires se remplissent très rapidement. Prévoyez environ de 50 $ à 80 $ par adulte et de 35 $ à 65 $ par enfant pour un parcours allant de 2 h à 5 h 30 selon l’endroit et le niveau de difficulté. Pour obtenir plus d’informations, visitez le site Web de la Route des via ferrata du Québec au www.viaferrataquebec.com.

Par Dominique Thomas