Nombreux sont les vacanciers qui souhaitent croquer sur le vif des moments de bonheur durant la belle saison. Afin de vous aider à immortaliser de merveilleux souvenirs estivaux, deux photographes des Laurentides vous donnent quelques précieux conseils pour réussir vos photos que ce soit en pleine nature, en ville ou au chalet. Un, deux, trois, souriez! 

Croqué sur le vif par Jean-Marie Savard

L’heure bleue

Les plus belles photos de nuit sont souvent captées à ce qu’on appelle l’heure bleue, soit au crépuscule quelques minutes avant la noirceur totale ou à l’aurore avant le lever du soleil.

La pluie et le temps nuageux

Que ce soit en voyage ou plus près de chez soi, il ne faut pas se priver de faire des photos sous la pluie, laquelle offre des couleurs percutantes, saturées ou par temps nuageux qui apporte de la poésie à nos photos.

Photo : Jean-Marie Savard

Faire le tour du sujet

Un sujet, même immobile, permet au photographe d’en illustrer maints aspects intéressants quand celui-ci prend soin d’en faire le tour et de varier les angles de vue.

Photo : Jean-Marie Savard

Dans l’œil d’André Chevrier

Photo de paysage avec chute d’eau

En général lorsque l’on prend une photo avec une chute d’eau en mode automatique, le temps d’exposition est assez court pour figer l’image. Pour réussir une photo et avoir une image avec un peu d’impression du mouvement de l’eau, voici quelques conseils. Idéalement déposer son boîtier sur un trépied ou une surface stable. Descendre les ISO au minimum comme 200 ISO ou moins si l’appareil le permet afin d’avoir un temps long d’exposition qui va varier en fonction de la luminosité du moment. L’ouverture de votre lentille devrait être à f16 ou plus si c’est possible. Vous pouvez faire quelques tests en mode complètement manuel pour voir la meilleure combinaison d’ouverture et de vitesse. Vous pouvez aussi vous mettre en mode (A) Aperture ou priorité ouverture et laisser le boîtier choisir la vitesse. Cette photo a été prise à 1/10 s pour la vitesse d’obturation et f/22 pour l’ouverture.

Photo : André Chevrier

Figer un animal ou un objet en mouvement

Afin de capturer un oiseau ou quelque chose en mouvement qui est très rapide (auto de course, colibri, etc.), il est important de choisir un temps d’exposition très court. On peut choisir le mode manuel ou le mode en priorité vitesse. Idéalement il faut avoir un temps d’exposition très court pour certains oiseaux comme 1/4000 s afin de capturer les ailes en mouvement des colibris ou des mésanges par exemple. Cette photo d’oiseaux a été prise à 1/4000 s et avec une ouverture f/6.3. S’il y a un bon éclairage ceci peut se faire avec un ISO pas trop élevé comme de 200 à 400 ISO. Sinon par temps ombragé il faudra prévoir un ISO à 1 000 et même parfois 2 000 en tenant compte d’une profondeur de champ de f4 ou f5, toutefois ceci peut donner une image plus granuleuse.

Photo : André Chevrier

Portrait avec coucher de soleil

Lorsque vous prenez des photos au soleil couchant et que vous avez un sujet à photographier, il peut être requis d’utiliser le flash afin de pouvoir éclaircir le sujet, car ce dernier sera en général sombre. Toutefois, ceci peut être un effet désiré, dépendant du choix de la personne qui photographie. Cette photo montre l’effet avec utilisation du flash.

Photo : André Chevrier