Lasser ses souliers, ouvrir la porte, c’est parti ! La marche est d’une simplicité phénoménale, suffit de trouver son style, son rythme, sa motivation. Petit tour d’horizon, à pied comme de raison !

Du plein air au quotidien

Mettre un pied devant l’autre restera toujours l’une des activités les plus faciles pour intégrer un peu de plein air à son quotidien. En solo, en duo ou en groupe, elle favorise la détente et l’oxygénation, et peut aussi devenir sportive.

Les bienfaits d’une marche régulière de 30 minutes sont connus depuis longtemps. Tout le corps en bénéficie, avec une tension artérielle mieux contrôlée, une augmentation du bon cholestérol et une diminution du stress, pour ne nommer que ces avantages.

De transport actif à sportif

Pour jouir au maximum de toutes les qualités de cette activité, il est idéal de ne pas s’en tenir à une simple promenade de plaisance. Augmenter de quelques pas la cadence peut faire une différence significative.

Il suffit de compter le nombre de pas que l’on effectue dans un laps de temps de 20 secondes pour évaluer l’intensité de l’exercice. À 40 pas, il s’agit de ce que l’on appelle communément une marche de santé. Pour atteindre un niveau sportif, il faut viser 50 pas en 20 secondes.

On peut aussi ajouter des mouvements de bras, les balançant en avant et en arrière, à la manière des mouvements que font les fondeurs avec leurs pôles. La marche en montagne, avec ses dénivelés et ses obstacles, peut également contribuer à faire travailler la machine un peu plus fort.

Les accessoires

Pour ajouter précision et motivation, l’utilisation d’un podomètre est tout indiquée. L’appareil calcule les pas effectués, on peut ainsi profiter de la marche sans penser aux mathématiques ! La dépense énergétique et la distance parcourue peuvent aussi être indiquées, ce qui a un effet motivateur indéniable.

De plus en plus utilisé, le bâton de marche n’est plus réservé aux randonnées en montagne. Ses avantages sont multiples, allant de la régulation du rythme de marche et de la respiration, à la réduction des impacts et de la charge sur les articulations en passant par le renforcement de l’équilibre.

Ce dernier point est particulièrement important pour les marcheurs plus âgés, qui y gagnent en confiance et en sécurité. Bien ajusté, il améliore aussi la posture, le corps souffre donc moins. Son utilisation permet également de marcher plus vite pour un même effort.

Faites-vous un cadeau

Pratiquer une activité physique régulière diminue le risque de contracter plus de 25 conditions chroniques dont l’insuffisance coronaire, l’hypertension, le cancer du sein et du colon, l’accident vasculaire cérébral, le diabète et l’ostéoporose.

Des études démontrent que le déclin des capacités fonctionnelles qui surviennent entre l’âge de 30 ans et 70 ans est dû jusqu’à 50 % à un mode de vie inactif plutôt qu’au vieillissement en tant que tel.

C’est donc dire que la marche est probablement l’activité gratuite la plus payante à intégrer dans son quotidien!

Par Geneviève Lamothe