La première fois que j’ai visité une maison de Hobbit, je me trouvais en Nouvelle-Zélande, LE pays du Seigneur des anneaux. Une expérience mémorable! Quelle ne fut pas ma surprise d’apprendre qu’il était possible de faire du glamping digne de la Terre du Milieu aux Toits du monde à Nominingue, à une petite heure de route de la maison!

Dès l’arrivée de notre trio, Sylvain, copropriétaire, nous a accueillis avec un large sourire, accompagné de Yuka, une magnifique chienne Husky de neuf ans. « Avant de nous plonger dans ce projet d’hébergements insolites et écologiques Dior et moi, j’ai fait mon cours à Saint-Laurent pour devenir guide et j’ai été musher chez Laurel Aventure Nature », nous a-t-il lancé pour expliquer son affection particulière pour les chiens de traîneau. Quelques minutes nous ont suffi pour saisir la passion du couple pour la nature et le plein air écoresponsable.

Après cette sympathique conversation sur la petite histoire de l’entreprise qui célébrera bientôt sa première décennie, notre hôte nous a indiqué le chemin à emprunter pour nous rendre à destination. Un joli sentier aménagé, sur 900 mètres, au cœur de la forêt nous attendait avec, en cours de route, de nombreux panneaux d’interprétation éducatifs sur la faune et la flore et d’originales sculptures savamment intégrées aux éléments.

Cette balade, que l’on peut effectuer avec un chariot mis à disposition pour transporter facilement bagages et victuailles, nous a permis de découvrir toutes les options d’hébergements en forêt qui ont été construits depuis 2012 par les bons soins de Sylvain et Dior, en privilégiant les matériaux locaux, renouvelables et écologiques. Nous avons donc croisé deux maisons dans les arbres, un chalet-tipi et une yourte traditionnelle de Mongolie, avant d’arriver à notre Hobbitya qui se démarque par sa toiture végétale et son isolation en paille avec une résistance thermique qui permet de garder une belle fraîcheur en été et la chaleur en hiver.

Émerveillement total de toute la famille! Des porte et fenêtres arrondies à la massive table ronde trônant au milieu de la pièce avec ses piliers porteurs, en passant par le petit coin salon avec la carte de la Terre du Milieu accrochée au mur… tout a été pensé pour nous plonger dans le thème!

Avant le souper, une chouette randonnée vers le rocher Capitaine de l’autre côté du chemin des Faucons nous a permis d’avoir une vue imprenable sur le petit lac Nominingue et de redescendre le sentier vers une petite plage parfaite pour une baignade de fin d’après-midi.

Après un délicieux festin (la cuisine est complètement équipée!), quelques jeux de société et une nuit réparatrice dans nos lits de Hobbit, nous nous sommes amusés au petit matin à traverser le parcours d’hébertisme du sentier L’aventurier à quelques pas dans la forêt. Si vous prolongez votre séjour, plusieurs activités sont offertes sur place (volleyball de plage, pétanque, Molky) et il est possible de réserver un guide pour découvrir les plantes comestibles ou encore apprendre quelques rouages de la survie en forêt.

Une région à découvrir

Sylvain et Dior travaillent également en collaboration avec plusieurs partenaires locaux pour offrir des séjours remplis d’aventure : disc golf, canoë, kayak, planche à pagaie, rafting, descente en tube, visite d’une ferme d’alpagas, golf, etc. Aussi, les hébergements se trouvent à seulement deux km du parc linéaire Le P’tit Train du Nord.

En refermant la grande porte ronde de notre refuge d’un soir, nous étions tous trois convaincus d’y revenir bientôt pour continuer de découvrir tous les trésors que cette forêt peut cacher! Notre fillette de huit ans a particulièrement apprécié l’univers enchanteur de ce petit monde fantastique. Elle était si curieuse d’en savoir plus sur ces nains aux pieds poilus que, dès le lendemain, Bilbo le Hobbit était diffusé dans notre salon!

Le saviez-vous?

L’ossature en bois rond de la maison de Hobbit, ainsi que les meubles et fenêtres ont été fabriqués avec du bois de la forêt de 50 acres, gérée de façon responsable et durable. Un panneau solaire alimente les DEL et des toilettes à compost y ont été intégrées. Un réel luxe pour des voyageurs comme nous plutôt habitués aux refuges.

Info : lestoitsdumonde.ca

 

Par Sandra Mathieu