Organisme sans but lucratif regroupant plusieurs initiatives novatrices, « Les Sentiers de la Terre », lançait le 9 août dernier sa campagne de sociofinancement. Cette belle bande de jeunes allumés a entrepris de transformer positivement une situation difficile. « Les Sentiers de la terre » sont un projet de relais récréotouristiques et de sentiers nourriciers en nature offrant de l’hébergement en refuges forestiers régénératifs situés à Saint-Adolphe-d’Howard.

Alvéoles sauvages

Une des pierres de touche du projet est la construction d’alvéoles sauvages, des refuges forestiers quatre-saisons construits à partir des ressources disponibles sur place, qui aident à protéger et à régénérer leur habitat. Elles produisent leur propre électricité et permettent une autonomie complète : bel avantage lors des excursions de ski de randonnée, de raquettes, de marche ou de vélo de montagne !

Le concept développé par Habitat Libre prévoit aussi la création d’un sanctuaire pour les abeilles sauvages et la plantation d’asclépiade et de forêts nourricières autour des sentiers, en vue de permettre aux marcheurs de s’adonner à la cueillette sur le mode ancestral.

À cela s’ajoute un fascinant volet de géolocalisation interactive des plantes et des arbres qui permettra dès cet automne aux visiteurs d’afficher sur leur tablette ou cellulaire une foule d’informations sur ces plantes (propriétés médicinales, techniques d’identification, interactions, etc.). Et vu la réouverture de l’école locale, le projet prévoit la construction, le long des sentiers, de plateformes et abris qui permettront aux professeurs d’enseigner en plein air.

Qui sont-ils ?

Avec pour mission de « rassembler les organismes, entreprises et regroupements citoyens dont les actions ont des effets bénéfiques pour les écosystèmes naturels », l’organisme accueille constamment de nouveaux membres.

Voici les membres actuels :

  • Habitat Libre : Conception de bâtiments écologiques et promotion d’une économie qui régénère l’écosytème par des pratiques simples et concrètes. A conçu les refuges forestiers « Alvéoles sauvages » (habitalibre.com).
  • Toitures Ancestrales : Spécialisé en fabrication de toitures en bardeaux de cèdre et autres techniques ancestrales durables.
  • Permex : Services d’excavation écoresponsable et d’aménagements forestiers comestibles (permex.ca).
  • La Pépinière Rustique : Pépinière d’arbres et d’arbustes indigènes du Québec (pepiniererustique.ca).
  • Habitations Propolis : Entrepreneur général spécialisé dans la construction d’habitations naturelles, composée de matériaux locaux disponibles à proximité.
  • Effet-Versant : Rallie des producteurs d’alimentation saine et œuvrant à la conservation alimentaire par lactofermentation.
  • Service de scierie locale : Permet de transformer le bois disponible sur place en matériaux de construction, incluant la finition, le mobilier et autres produits d’efficacité énergétique.
  • L’École Lab : Projet d’OBNL visant à créer et à rendre disponibles aux citoyens un espace de transformation alimentaire selon les normes en vigueur.

Sociofinancement

L’objectif de 36 000 $ du sociofinancement doit être atteint d’ici la mi-octobre et aidera à construire la première « alvéole sauvage » sur le site. Parmi les avantages consentis aux donateurs : identification d’un arbre à votre nom et son inscription dans la géolocalisation interactive, séjours dans une alvéole sauvage, ateliers pratiques, etc.

Pour participer à la campagne de sociofinancement : laruchequebec.com/projet/construction-une-alveole-sauvage-4653. Site (en construction) : sentiersdelaterre.com.

Par Marie-Andrée Dionne