À son retour d’une série de voyages il y un peu plus de 10 ans, Marie-Christine Tremblay caressait le rêve d’offrir aux visiteurs d’ici et d’ailleurs une expérience magique, insolite et confortable, tout en les sensibilisant à une conscience écologique. C’est à Notre-Dame-de-la-Merci dans Lanaudière qu’elle a déposé son baluchon en 2009 pour la première phase de construction du projet Kabania.

« J’avais envie de ramener l’esprit d’auberge de jeunesse que l’on retrouve en Asie ou en Amérique centrale avec une cuisine et des espaces communs pour que les humains puissent connecter entre eux et avec la nature », souligne celle qui habite sur le site à temps plein dans la grande maison qui sert de bureau d’accueil.

Trois phases de construction ont permis de développer le site que l’on connait aujourd’hui avec les Cabanes sur pilotis à côté de la rivière, la Kaboum et les cabanitas. Lors de notre séjour, c’est dans la Balaise (cabanita) que nous nous sommes installées pour arrêter le temps.

Cette chouette alternative de type camping de luxe pour deux se veut être un hybride entre une cabane et une tente. On y entre accroupi mais on y reste au sec lors des journées pluvieuses. Une petite terrasse avec table, chaises, comptoir pour cuisiner et toile de protection permet de manger ou lire en toute intimité. Un hamac installé sous la cabane est plutôt invitant pour une sieste d’après-midi! À quelques pas, la cuisine extérieure et le salon commun promettent de belles rencontres. C’est aussi l’endroit idéal pour faire une petite partie d’un de vos jeux de société préférés. Le bloc sanitaire à ciel ouvert est très propre et apporte un petit côté luxueux qu’on trouve rarement en refuge!

Les clients des cabanes sur pilotis ont un accès exclusif à une aire commune plus grande. À cause de la pandémie, la cuisine commune de ce bâtiment n’est actuellement pas accessible.

Une foule d’activités en forêt

À partir de votre hébergement, vous avez accès à la Forêt Ouareau, un massif montagneux qui incorpore un réseau de sentiers de 120 km. Pour s’y rendre, on n’a qu’à traverser le pont qui se trouve dans le secteur des cabanes sur pilotis. Une sympathique randonnée d’environ 1 heure 30 permet de profiter du Belvédère de la Croix et profitez d’un magnifique point de vue sur la région.

Photo : Sandra Mathieu

Lors d’une belle journée ensoleillée, vous pouvez vous aventurer pour une douce descente sur tube au fil de la rivière pour environ 1 heure directement sur le site.

Un parcours d’hébertisme sur le sentier menant aux hébergements est assurément populaire auprès de la marmaille!

Pour se rendre à la cabanita

Juste à côté du stationnement, on croise la cabane d’accueil libre-service où un mot de bienvenue avec le plan du site nous attend. Vous avez à votre disposition deux chariots afin de transporter vos bagages pour une marche d’environ 10 minutes sur un sentier aménagé.

À noter, les cabanes sur pilotis sont accessibles en toute saison grâce au poêle à bois. Les cabanitas ne sont pas disponibles l’hiver.

Info : www.kabania.ca