Escapade photogénique à la cime des arbres à Mont-Blanc

passerelle à la cime des arbres l'été
Sentier des cimes (Photo Sandra Mathieu)

On ne peut parler de Mont-Blanc sans mentionner le Sentier des cimes. Destination écotouristique unique dans l’est du Canada et déjà prisée par les touristes et les locaux, le projet, imaginé par la société allemande EAK en collaboration avec la MRC des Laurentides, est aménagé sur le site patrimonial de l’ancienne pisciculture de Saint-Faustin. Offrant un parcours en forêt de 630 mètres sur une passerelle à la cime des arbres, on y croise au fil de notre progression des stations éducatives et des modules de jeux. On poursuit notre promenade pendant 720 mètres où le sentier culmine avec une tour d’observation de 40 mètres où on profite d’une vue unique à 360 degrés sur les paysages et les montagnes des Laurentides.

Il fait bon se prélasser au sommet et tester ses limites en s’aventurant sur le filet géant suspendu au centre de la tour. Des clichés impressionnants sont garantis à tous les coups! Grâce à son élévation graduelle et sa faible pente, le sentier est adapté aux personnes en fauteuil roulant et aux familles avec des poussettes. On peut en profiter pour prolonger l’expérience au restaurant Chez Émile ou sur la grande terrasse et faire un brin de magasinage dans la boutique exclusive. Bordé par le parc linéaire Le P’tit Train du Nord, le site est un arrêt obligé pour les cyclistes! Pourquoi ne pas également prendre le temps de visiter la boutique Gourmet sauvage, spécialisée depuis 30 ans dans la cueillette et la production de produits sauvages artisanaux, et son café boréal où les produits du terroir sont à l’honneur!

Toujours en hauteur, la station Ski Mont-Blanc de sont côté développe plus que jamais son offre quatre saisons avec de nombreuses activités et festivals toute l’année.

Pour les amoureux de randonnée, le Parc éco Laurentides propose une trentaine de kilomètres de sentiers forestiers avec des passerelles et des panneaux d’interprétation au cœur d’un territoire naturel de 1770 hectares. Les promeneurs en apprennent davantage sur les écosystèmes aquatiques, les milieux humides et la forêt, tout en respectant le milieu naturel. Le lac du Cordon est plan d’eau privilégié pour la pêche et les balades en kayak, en canot ou en planche à pagaie. L’hiver, c’est le paradis pour les raquetteurs et les fondeurs. Vous voulez prolonger l’expérience quelques jours? Un séjour dans les Refuges perchés est un must pour les amateurs de glamping dans les arbres!

un refuge dans les arbres
Les Refuges perchés

On poursuit notre visite en s’arrêtant au parc de la Gare. En plus de l’Arbre de l’amour et de la cloche de l’ancienne église, il est l’hôte de nombreuses sculptures contemporaines. L’ancienne gare abrite aussi une aire de services ouverte aux utilisateurs du parc linéaire.

Côté culture, la Maison des arts est un arrêt obligé pour les amateurs d’art. Surveillez l’exposition en cours jusqu’au 26 août dans le cadre de sa 26e édition de son concours annuel. Au 2e étage, la Société d’histoire de la Repousse propose de découvrir la vie quotidienne de l’époque dans les municipalités de Saint-Faustin-Lac-Carré et Lac-Supérieur, dans le cadre de sa 4è exposition photo.

Articles en lien avec ce sujet

Restez à l’affût!
Abonnez-vous gratuitement pour recevoir votre journal directement par courriel.
Un instant...

Merci de votre abonnement!