Hommage aux ouvriers qui ont façonné
 un pan déterminant de l’histoire adéloise

C’est devant une salle comble de près de 240 spectateurs que la Ville de Sainte-Adèle a dévoilé le 10 octobre, au Cinéma Pine, son magnifique documentaire intitulé Ma Rolland, mon village : Mémoires des ouvriers de l’usine de pâtes et papiers de Mont-Rolland.

L’assistance, constituée de représentants des divers paliers de gouvernement, de dignitaires, de représentants du Groupe La Rolland, de membres de sociétés d’histoire, de médias et surtout, des participants au documentaire accompagnés de leur famille, a pu assister en grande primeur à la projection de cette formidable œuvre cinématographique et patrimoniale qui retrace près de 100 ans d’histoire.

Cette histoire, c’est celle vécue par des centaines de travailleurs ayant œuvré dans cette usine emblématique, qui a joué un rôle déterminant dans le développement de Mont-Rolland.  Ces ouvriers qui y ont travaillé, pour plusieurs de génération en génération et certains au-delà de 40 ans, ont du même coup été des témoins privilégiés des grandes transformations technologiques, industrielles et sociales du Québec.

C’est l’histoire de ces ouvrières et ouvriers ainsi que de leur famille que la Ville de Sainte-Adèle raconte aujourd’hui, au moyen de ce documentaire fascinant, produit dans le cadre d’une entente culturelle avec le ministère de la Culture et des Communications du Québec et la MRC des Pays-d’en-Haut.

Des projections publiques auront lieu gratuitement les 15, 16, 17 et 18 novembre au Cinéma Pine, selon le principe du premier arrivé, premier servi.

Laissez-vous transporter vers une époque pas si lointaine, où une usine naît au beau milieu de la forêt, et donne naissance à un village qui deviendra un pivot important de l’industrie canadienne des pâtes et papiers.

Pour information : Julie Champagne, coordonnatrice, culture, art et patrimoine au (450) 229-2921, poste 208