La Sépaq : certains secteurs autorisés

Les familles québécoises sont de plus en plus nombreuses à considérer leur chien comme un membre à part entière de leur foyer. Pour le plus grand bonheur de ces derniers et à la lumière des résultats positifs du projet pilote mené depuis 2016, la Sépaq autorise l’accès des visiteurs accompagnés d’un chien dans certains secteurs depuis le mois de mai.

La plupart des parcs nationaux emboîtent donc le pas de plusieurs endroits publics, parcs et attractions variées, qui accueillent pitou. Il ne faut cependant pas oublier que c’est un privilège conditionnel au respect de quelques consignes et règles élémentaires. Petit rappel de bienséance!

Dans le cas de la Sépaq, en tout temps, le chien doit rester dans les endroits autorisés, il doit être tenu en laisse d’une longueur maximum de 3 mètres et sous surveillance en tout temps.La personne responsable doit immédiatement ramasser les excréments de son animal. La personne responsable d’un chien présentant un comportement agressif devra quitter l’établissement avec le chien concerné. Le chien qui aboie, qui hurle ou qui nuit au bien-être, à la quiétude et à la sécurité des autres visiteurs n’est pas toléré. D’autres règles sont également applicables lors des nuitées en chalet ou en camping.

« Des ajustements pourront être apportés pour resserrer la surveillance si les taux de conformité reflètent un relâchement dans le suivi de la règlementation, explique Simon Boivin, responsable des relations avec les médias pour la Sépaq. La présence de chiens pourrait à nouveau être interdite dans un sentier, un secteur ou un parc ou pendant une période de temps spécifique si les règles ne sont pas respectées. »

Le parc régional de Val-David-Val-Morin : Ma laisse, mon sac, ma responsabilité

Le parc régional de Val-David-Val-Morin accepte les chiens en laisse et fait de la sensibilisation auprès des responsables de chien avec sa campagne Ma laisse, mon sac, ma responsabilité.

« C’est important de rappeler que les restrictions (chien en laisse en tout temps, ramassage des excréments et interdiction dans les sentiers de vélo de montagne) permettent d’assurer la protection du territoire naturel, faune et flore, et aussi à rendre les activités agréables et sécuritaires pour tous les usagers », précise Jean-François Boily, directeur du parc régional, secteur Dufresne.

Un chien qui n’est pas en laisse peut rapidement échapper à la surveillance du maître qui soudainement n’a plus de contrôle ce qui peut engendrer des situations malheureuses : attaque entre chiens ou d’autres animaux, morsure d’humain, fugue, etc.

Chien et vélo ne font pas bon ménage

Pour des raisons évidentes, les chiens sont interdits sur le Corridor aérobique et sur presque toute la longueur du parc linéaire Le P’tit Train du Nord avec ou sans laisse pour assurer la sécurité des usagers. Plusieurs panneaux de signalisation sont prévus à cet effet et les patrouilleurs font appliquer le règlement. Les animaux sont permis seulement à partir du secteur Antoine-Labelle vers le Nord.

Conseils et bonnes ressources

Liste des secteurs autorisés dans les parcs nationaux : sepaq.com/animaux

N’oubliez pas de faire vacciner votre chien contre les tiques.

Le blogue de Tourisme Laurentides propose un beau répertoire des lieux ouverts aux chiens : blogue.laurentides.com/blog/activites-avec-son-chien-dans-les-laurentides.

Le site de Rando Québec (Balise Québec) est aussi une bonne ressource, il est tout de même conseiller de valider avec le lieu en question pour s’assurer que l’information est à jour : baliseqc.ca/3S/explorer/chien.

Surveillez les activités de cani-cross offertes dans la région pour découvrir toutes les facettes de ce sport attelé : canicrossquebec.org/.

Par Sandra Mathieu